Camelback Thermobak

voici le test d un accessoire fort utile lors de longues journée dans la nature

 

I Introduction

Lors de fortes activités physique il faut penser à bien s’hydrater ; une faible perte hydrique peut très vite s’accompagner de petits problèmes désagréables ( déshydratation, crampes, mal de tete, etc … ) il faut donc avoir recours à des bouteilles d’eau ou bien une poche à eau.
Camelback est une société que l’on ne présente plus en ce qui concerne l’hydratation, un de ses modèles phare est le modèle Thermobak que nous allons découvrir ensemble.

II Présentation

Le sac d’hydratation que j’ai choisi est de couleur marron clair nommé coyote brown.
Ce modèle est muni de bretelles permettant une utilisation en tant que tel mais également, en rangeant les bretelles, de le mettre dans une poche hydra fixée à votre gilet.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce thermobak bénéficie d’une protection thermique, aussi bien pour le chaud que pour le froid et d’une protection antibactérienne renforcée.
Au niveau technique on note l’ajout d’une gaine néoprène au niveau du tube pour limiter l’interaction thermique avec l’environnement extérieur et  éviter que le tube soit trop  » flashy ».
On trouve également un système de verrouillage d’arrivée d’eau, le grand orifice de versement de liquide ( très pratique ) et le systeme de valve quik disconnect.

 

 

 

 

 

III Utilisation 

A l’utilisation le produit se révèle confortable aussi bien en version sac à dos que via la poche hydratation, à ce sujet la taille est limite pour rentrer en entier dans ma poche hydra personelle (BHI).
Le liquide contenu garde bien sa fraicheur durant une chaude après-midi de jeu même si la gaine thermique du tube procure une différence de température sensible.

La présence d’une bande velcro sur la partie arrière du modèle permet d’y une bande patronymique ou bien le patch de votre choix. L’accès au sac interne étanche se fait facilement et l’espace interne permet d y dissimuler de petits accessoires (je l’utilise pour y mettre des clés Allen ainsi qu’une roue quand je vais faire une rando roller).

Un des intérêts de ce modèle est son profil plat et ce malgré une contenance de 3L qui vous fera faire plein d’amis assoiffés ;).
Les anneaux présents sur le contour du sac permettent de le fixer via grimlock si vous n’avez pas de poche hydra.

 

 

 

 

 

 

 

IV Conclusion

Au final je suis très content de ce produit on sent le savoir faire et l’expérience du N°1 mondial dans ce domaine. Son seul point faible reste le prix (env. 90€) mais comme on en change pas tous les 6 mois c’est un investissement rentable dans la durée.

 

V Entretien

Je profite de cette petite review pour parler un peu de l’entretien des poches à eau. Il convient de la vider et laisser sécher après utilisation, ceci afin d’éviter la formation de bactéries. Personnellement je mets également dedans plusieurs pastilles de purification d’eau toutes les 2-3 parties. Pastilles trouvables dans les rations de combat, en magasin spécialisée ou plus simplement en pharmacie sous le nom de comprimé d’hydroclonazone. Je conseille également de démonter le sac une fois par an pour le nettoyer à fond avec l’utilisation de goupillon pour biberon et si vous avez d’un goupillon fin pour le tube, kit trouvable dans les magasins de randonnée.

Vous pouvez trouver la gamme Camelback chez notre partenaire MP-SEC / TERRANG

Groquik 2009

Catégorie:Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.