En bref Sniperland V6 !

Sac Eberlestock G3 Phantom

Vue globale

 

Ce sac est complètement modulaire dans le sens où il est composé de 3 « parties » distinctes pouvant être employées séparément ou ensembles.

On retrouve sur l’extérieur un nombre effrayant de bande molle pour éventuellement y fixer vos poches préférées.

Le volume interne est supérieur à celui du Gunslinger et on retrouve les caractéristiques de confort au portage.

 

Dans le détail

Le « scarab »

Il s’agit de l’emplacement situé entre le dos et le sac proprement dit, les dimensions sont de 8 cm (larg.)*28(prof)*85(haut), on peut augmenter cette hauteur à l’aide de la coiffe d’une hauteur repliée de 40 cm et dépliée de 73 cm permettant de préserver des intempéries et des regards votre bolt.
Cette « coiffe » se fixable au Scarab via un jeu de sangle et des boucles de type Fastex. A remarquer que par rapport au Gunslinger cheap ici les sangles coulissent parfaitement sur les boucles « wjd flex ».

En bas du Scarab on retrouve une « queue de castor  » toute gainée de caoutchouc avec 2 œillets et une fermeture éclair dans le sens de la hauteur.
Sur ce modèle G3 Phantom le Scarab est entièrement détachable via un astucieux système mêlant fermeture éclair, renfort et boucles, permettant de le transformer en drag bag (voir photo au dessous).

 

Le système de fixation de celui ci sur le sac  ( mais pas facile à remettre en place ).

 

Le DSR-1 / SRS tiennent sans problèmes dans le Scarab. Au niveau confort on ne ressent pas de point, la longueur du Scarab à été étudié pour que celui-ci ne gène pas lors d’une marche en tapant contre les jambes.

Le sac à dos

  • aspect extérieur:

Il est muni de passants molle absolument partout : dessus, cotés, dessous et face arrière permettant une modularité et un emport supérieur à votre guise.
Plusieurs poches sont reparties sur le sac, on remarquera un rabat en cordura sur l’ensemble des fermetures éclairs de poches dans le but d’éviter l’infiltration de pluie.

– La poche la plus haute permet d’y glisser une poche de taille standard/grande sans problème, j’y avais mis mon APN reflex ainsi qu’un objectif supplémentaire lors de la séance photo.

– La poche centrale est énorme et modulaire, nous en reparlerons plus à la suite.

– Plus bas on trouve une autre poche qui fait les 2/3 de la hauteur du sac mais celle-ci est non fermée.

– Sur les cotées se trouvent des poches ouvertes permettant de bloquer des accessoires sanglés (il y a 2 sangles présentes qui font le contour du sac), on peut y ranger un trépied photo, une réplique longue ou courte.

– Toujours sur les cotés on de très longues poches faisant toute la hauteur du sac sont disposées, elles sont refermable via un rabat et des attaches types Fastex.

– Et enfin sous les poches précédentes on en découvre d’autres avec un crochet pour maintenir des sacs d’hydratation.
Les sangles de fixation sont propres aux poches de coté et ne maintiendront pas des objets posés sur la face du sac.

  • Aspect intérieur

On à affaire à un vaste espace de 46 litres qui peut être divisé en 2 grands compartiments.

De plus au sein de cette poche centrale on trouve de nombreux espaces de rangements sur les cotées, sortes de sous-poches bien pratique pour organiser son rangement. Il y à également sur la face intérieur un filet caoutchouté qui est plaqué et permet un bon maintient à la manière des tapis antidérapant.

  

 

La ceinture

Le sac est fourni avec une large ceinture lombaire, celle-ci est bien rembourrée et d’une largeur confortable ce qui se ressent agréablement une fois le sac à dos lourdement chargé. Un des intérêts de cette ceinture c’est qu’elle peut être ôtée du sac pour fournir une first line de type blast belt.

 

 

Sur le terrain

Après plusieurs années de randonnée ou op milsim avec il s’avère que le sac si il est virtuellement indestructible ( je connais un opérateur qui a cassé une sangle de portage) deviens rapidement lourd du fait des 46 litres de volume que l’on a rapidement tendance à saturer de matos. Après une fois que l’on a l’habitude de l’utiliser on sait optimiser au mieux les poches pour tout avoir rapidement sous la main. Le coté modulaire entre sac a dos, scarab ou ceinture permet d’avoir un sac à dos low profil en rando, un scarab qui peut servir pour aller au stand.

D’ailleurs en toute logique le sac devrait suffire pour tout le nécessaire sur la partie du dimanche que ce soit répliques et accessoires, gear et bouffe ;).

Au final

Je suis ravi enfin un sac permettant de se déployer sur le terrain avec tout le matériel nécessaire, de plus son aspect modulaire est bien pratique soit pour aller faire de la randonnée sans le Scarab ou évoluer sur le terrain avec que le Scarab : bref un très bon produit.

  • Points positifs


– Technicité du produit et soins apportés aux détails

– Emport généreux

– Seul produit du marché de ce type sac à dos/ sac à réplique en un.

– Résistance et qualité des matériaux utilisés

 

  • Points négatifs


– Prix peu accessible pour un airsofteur ( +/- 490 usd )

– Poids important du sac presque 5kg

– Jeu au niveau de la réplique dans le Scarab lors des marches.

 

Catégorie:Review

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.